lundi 23 mai 2011

Les Femmes, la Chine et l'Agriculture




Les femmes participent à l'économie rurale dans toutes les régions du monde en développement. La Chine n'échappe pas à la règle.

Voici quelques photos prises lors de mon séjour en Chine (mai 2011) et notamment dans le pays Miao habité par diverses minorités ethniques qui consacrent une grande partie de leur activité aux travaux agricoles. Les femmes Miaos travaillent essentiellement dans les rizières (le riz étant l'alimentation de base), les Miaos se consacrent également aux plantations du sapin et plus généralement au travail du bois.
Les femmes Miaos apportent en tout état de cause une contribution essentielle à l'agriculture et à l'économie rurale du pays Miao.



Le rapport sur la situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture publié par la FAO (la principale publication de la FAO) montre qu'en Chine les femmes représentent 48% de la main d'œuvre agricole (elles représentent 43 % de la main d'œuvre agricole dans l'ensemble des pays en développement). Les enquêtes réalisées sur les emplois du temps sur l'ensemble des activités agricoles font apparaître qu'elles consacrent, en Chine, 50 % de leur temps aux travaux agricoles. Mais, toujours selon ce même rapport, il existe de grandes disparités entre les hommes et les femmes dans les pays en développement, les femmes contrôlent moins de terre que les hommes, elles possèdent moins d'animaux de trait, nécessaires à la culture des champs, et rencontrent de nombreuses contraintes (accès au crédit, aux nouvelles technologies, aux intrants),... C'est la raison pour laquelle tous les acteurs doivent travailler de concert pour supprimer la discrimination légale, promouvoir l'accès de tous aux marchés et aux ressources, garantir que les politiques et programmes agricoles favorisent l'égalité entre les hommes et les femmes.
Il faut en effet favoriser la reconnaissance du rôle des femmes en milieu rural qui sont des partenaires indispensables au développement durable au même titre que les hommes. Cette reconnaissance permettra également de lutter plus efficacement et durablement contre la faim et la pauvreté extrême. Promouvoir l'égalité entre les hommes et les femmes est primordial pour le développement de l'agriculture et à la sécurité alimentaire.

Le présent article a pour objectif de susciter une meilleure prise de conscience du problème, en espérant que des politiques appropriées viendront encourager l'égalité entre les hommes et les femmes, dans un secteur agricole en pleine mutation.

PS : Le rapport précité peut être consulté sur le site http://www.fao.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire